Fixation escalier …. Collé !!!

Votre logement est prêt accueillir un nouvel escalier et vous avez déjà trouvé le bon modèle ? C’est excellent ! Il ne vous reste qu’à le mettre en place. Non seulement pour une raison d’esthétique, mais aussi pour éviter tout risque d’accident, cette installation doit être bien fixée. Bien évidemment, la fixation ne se fait pas à la hâte. Voilà pourquoi dans cet article, nous allons vous dévoiler les étapes à réaliser pour réussir la fixation de votre escalier qu’il soit droit, tournant, suspendu, escamotable, en colimaçon, etc.

Avant toute opération, il est à noter que la pose d’un escalier fait partie des travaux plus complexes de la maison. N’hésitez donc pas à vous faire accompagner par un professionnel ou vous faire aider par d’autres personnes.

Étape 1 : la préparation des limons

Avant de fixer les limons, il est important de se bien préparer en commençant par les limons. Pour cela, régler la hauteur de cette installation. Il faut que cette dernière dépasse celle du sol à sol/. N’hésitez donc pas à mesurer avec précision cette hauteur. Sciez s’il le faut le bas des limons ou supprimez quelques marches.

Une fois les limons prêts, vous pouvez poursuivez par le perçage des limons. Pour ce faire, percez un trou de 6mm de diamètre toutes les 3 marches. N’oubliez pas de repérer les débouchés de perçage tout en élargissant chaque trou avec un foret de 20 mm sur 6 mm de profondeur.

Étape 2 : l’assemblage des marches, contremarches et limons

Dès que les limons sont percés, vous pouvez assembler le premier limon ainsi que les marches. Pour cela, poser le limon sur le sol et faites encoller les entailles de marche du celui-ci avec de la colle à bois. Une fois fait, vous pouvez emboiter les marches une par une dans les entailles du limon par le biais d’un maillet. Ensuite, vous pouvez au fur et à mesure ajouter les contremarches ainsi que le deuxième limon. Enfin, terminez cette étape par la fixation de l’assemblage.

Étape 3 : l’assemblage du garde-corps de l’escalier

A titre de rappel, notez qu’un garde-corps est constitué d’une main courante, d’un ensemble de balustres verticaux ainsi que d’une lisse basse. Comme son le laisse clairement entendre, cette installation permet de limiter tout risque de chute. Il est à noter qu’à chaque extrémité d’un garde-corps s’installe un poteau d’appui.

Pour commencer cette étape, associez la main courante et les balustres. Pour ce faire, mettre en place, la main courante sur les tréteaux tout en insérant un tourillon dans chaque trou pré-percé sur celle-ci. S’il le faut, tâchez de bloquer chaque assemblage avec une pointe.

Étape 4 : la pose du tasseau de support

Il est à noter que le haut de l’escalier va généralement se reposer sur un tasseau fixé sur le chevêtre de la trémie. Pour la mise en place de cet équipement, il est important de mesurer avec précision l’épaisseur de la dernière marche. La fixation du tasseau nécessite un perçage du mur. Ensuite, vous n’avez qu’à visser ce tasseau sur le chevêtre.

Étape 5 : la fixation de l’escalier ainsi que de la rampe

Une fois ces 4 étapes précédentes ont été réalisées, vous pouvez fixer l’escalier ainsi que la rampe. Pour cela, faites vous aider par une autre personne.

Il est à noter que certains poseurs appliquent une autre méthode qui est de coller l’escalier dans le mur. N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel avant toute opération.

6 mois ago